Accueil > Accueil > Synlab Opale > Historique

Historique

historique
historique
historique

 1972 : Naissance du Centre Biologique du Calaisis, fondé par les Docteurs Francis VANHEMS, Jean WEINBRECK et Louis-Claude GAEREMYNCK, groupement des 3 laboratoires calaisiens de Biologistes libéraux pour mettre en commun les moyens et pouvoir investir dans du matériel moderne, afin d’offrir à la population du Calaisis les matériels d’analyse les plus performants. Cette initiative est l’une des premières au niveau national et la réhabilitation d’une usine de dentelles, issue du patrimoine historique de la ville, constitue également un côté « pionnier » au niveau local.

 Depuis cette époque, la société a participé à la réalisation des bilans biologiques pour les deux cliniques Calaisiennes : Clinique de la Lorraine et Clinique de la Tamise depuis leur création, tout en gardant des relations privilégiées avec le Centre Hospitalier, le Docteur VANHEMS puis le Docteur DEMARET étant responsables du Poste de Transfusion.

 1992 : Premières IAC (Inséminations Avec Conjoint) sur le Calaisis. Le Centre Biologique est le premier à proposer ses services pour l’optimisation de sperme. 

 1994 : L’autorisation pour une même société de gérer cinq laboratoires permet la création de deux nouveaux sites : Audruicq et Marquise. L’ouverture de ces sites étend au milieu rural l’accès aux soins dans de meilleures conditions de proximité et de qualité.

 1997 : début du dépistage des marqueurs sériques pour la Trisomie 21. Le Centre Biologique obtient l’agrément ministériel pour la réalisation de ces tests et devient le laboratoire référent pour le bassin du littoral. 

 2000 : Création du laboratoire du Beau Marais à Calais. Cette ouverture facilite l’accès aux soins des personnes excentrées par rapport au centre ville.

 2003 : ouverture du Centre de PMA à l’hôpital de Calais en collaboration avec le Centre Biologique. 

 2005 : A l’initiative de médecins spécialistes Calaisiens de réunir leurs compétences en un seul lieu (l’imagerie médicale, la cardiologie, la gastro-entérologie, la dermatologie, la chirurgie générale et orthopédique, l'anatomopathologie et la biologie médicale) le Centre Biologique répond « présent » et participe à l’aventure de la Maison Médicale de Spécialistes, en ouvrant un laboratoire sur le site de Blériot Plage.

 2006 : au regard de l’évolution prévisible de la Biologie Française, le Centre Biologique intègre le réseau européen de laboratoires de biologie Médicale (LABCO), afin d’assurer la pérennité de sa mission dans la biologie médicale et d’être en mesure de toujours assurer la meilleure qualité de soins localement.

 2006 : fusion des deux cliniques et ouverture de la Clinique des deux Caps à Coquelles. Le Centre Biologique participe à l’élaboration des bilans de ce nouveau centre.  

 2010 : L’ordonnance Ballereau modernise l’exercice de la profession afin d’être compétitif au niveau européen : accréditation obligatoire et possibilité de concentrer les techniques sur un plateau technique sans limite de sites périphériques, sous forme d’un « laboratoire de biologie médicale multi sites », ce qui donne l’opportunité à des laboratoires plus modestes de la région d’offrir la même qualité technique à leurs patients et prescripteurs, tout en gardant la proximité et les conseils auprès d’eux.

 2011 : Passage en laboratoire de biologie médicale multi-sites et fusion avec le laboratoire Tyberghein de Desvres, en application des principes de cette réforme.

 2013 : Fusion avec les laboratoires de Marck en Calaisis et de Wimereux.

 2015 : Intégration du laboratoire de Bray Dunes.

 2019 : Le Centre biologique devient Synlab Opale

Depuis 40 ans, Synlab Opale est acteur promoteur du Calaisis dans le domaine de la Santé, dans le cadre de la Biologie Médicale et a la volonté de maintenir son professionnalisme au service de la région, dans l’intérêt des patients.